11 astuces pour choisir et acheter un nom de domaine parfait

PUBLIÉ LE 1 AVRIL 2019  ARTICLE DE LAURENT -GAUCHY @AUDRETIPS

VoilĂ  ce que m’a dit Laurent alors qu’on discutait ensemble ce matin.

Choisir et acheter un nom de domaine, c’est un peu comme choisir le nom de son entreprise, sa marque. Cela nĂ©cessite d’y rĂ©flĂ©chir vraiment et pas faire n’importe quoi !

N’oubliez pas que votre nom de domaine fait partie intĂ©grante de votre identitĂ© sur le Web.

Choisir un « mauvais Â» nom de domaine pour le site Web de votre entreprise peut mĂȘme dĂ©grader la qualitĂ© de votre Marketing Digital.

Alors, avant d’acheter un nom de domaine, choisissez-en un :

  • Pertinent avec votre activitĂ©,
  • Mais aussi simple Ă  retenir.

Voici 11 prĂ©cautions Ă  prendre avant d’acheter votre nom de domaine.

Table des matiĂšres [afficher]

1. Choisir un nom de domaine simple
C’est une bonne astuce.

Pour remplir la plupart des conditions de qualitĂ©, votre nom de domaine doit ĂȘtre

  • Simple Ă  prononcer,
  • Facile Ă  retenir,
  • Et Ă©vident Ă  taper.

Si en plus il n’est pas trop long sans abrĂ©viation hasardeuse, ni chiffre ou tiret, c’est le summum.

Bref, je vous conseille d’acheter un nom de domaine que vous n’avez aucun problùme à taper si on vous le donne par oral !

Consultant SEO Perpignan

2. Acheter un nom de domaine COURT !

Les noms de domaine trop longs ou complexes jouent en votre défaveur.

Plus le nom de domaine est long, plus il est probable que les gens risquent de faire des erreurs en le tapant sur leur clavier.

Mon conseil : plus votre nom de domaine est court, mieux c’est !

 

3. Penser à inclure des mots-clés dans votre nom de domaine

Avant d’acheter votre nom de domaine, essayez d’inclure un mot-clĂ©.

Par exemple, si vous vendez des skis de compĂ©tition, vous pouvez choisir un nom de domaine de ce type : www.skisdecompetition.fr.

Ceci n’a pas forcĂ©ment un impact majeur sur le rĂ©fĂ©rencement naturel (SEO) de votre site Web.

Par contre, cela joue sur l’aspect marketing.

Les visiteurs potentiels sur votre site Internet savent directement ce que vous proposez dùs qu’ils voient ce type de nom de domaine.

Votre nom de domaine devient alors un moyen efficace pour conquérir de nouveaux clients.

4. Penser Local (si nécessaire)

Votre activité ou entreprise est trÚs localisée ?

Autrement dit, votre entreprise s’adresse uniquement Ă  des clients dans une ville ou une rĂ©gion ?

Si oui, alors il est conseillĂ© de l’inclure d’une maniĂšre ou d’une autre la gĂ©ographie dans votre nom de domaine.

À nouveau, cela simplifie la vie de vos clients et visiteurs.

Aprùs tout, si votre pizzeria n’opùre qu’à Nantes, vous faites certainement mouche en choisissant !

  • Le nom de domaine www.meilleurepizzaNantes.fr
  • PlutĂŽt que www.meilleurepizza.fr qui est dans ce cas trop gĂ©nĂ©ral.

Mon conseil : ajouter dans votre nom de domaine le nom de votre ville, votre rĂ©gion voire de votre pays ou nationalitĂ© pour vous dĂ©marquer de la concurrence.

Pensez au gros succĂšs de nos compatriotes de www.leslipfrancais.fr.

Ils ont utilisĂ© exactement cette technique pour mettre en avant de maniĂšre sans Ă©quivoque leur positionnement “made in France” !

5. Ne pas inclure de chiffre ni de tiret dans votre nom de domaine


Les chiffres et tirets sont souvent mal compris ou mal Ă©crits.

Par exemple, un internaute (donc un client potentiel !) ne sait pas si elle doit taper “3” ou “trois”.

Ainsi, un nom de domaine avec des chiffres risque d’ĂȘtre mal Ă©crit une fois sur 2.

Rappelez-vous que les gens (les clients) dĂ©testent perdre du temps et s’énervent parce que ce n’est pas clair.

La mĂȘme rĂšgle s’applique aussi pour les tirets.

Un tiret est un caractÚre spécial autorisé pour les noms de domaine, mais oubliez-le !

En effet, là encore les internautes ne savent jamais s’il faut les mettre ou pas lorsqu’ils saisissent un nom de domaine dans leur navigateur.

Si votre nom de domaine contient plusieurs mots, alors n’hĂ©sitez pas dans ce cas Ă  acheter un nom de domaine pour chaque variation.

Ainsi, vous ĂȘtes sĂ»r de ne pas perdre les quelques visiteurs qui voudront vraiment mettre ces fichus tirets !).

Par exemple, si votre domaine est www.vivelesport.fr, n’hĂ©sitez pas Ă  rĂ©server aussi www.vive-le-sport.fr.

Choisissez le domaine sans tiret comme Ă©tant votre domaine principal, puis faites une redirection des autres variations vers celui-ci.

Sur le mĂȘme sujet Comment raccourcir vos liens avec votre nom de marque ?

6. Un nom de domaine doit marquer les esprits !

Il y a des dizaines de millions de noms de domaine.

Alors, pour sortir du lot, choisissez-en un qui se démarque.

Là encore, c’est trùs simple !

Votre nom de domaine doit ĂȘtre accrocheur et marquant.

Mon astuce : avant d’acheter un nom de domaine, demandez Ă  une dizaine d’amis, de clients ou de collĂšgues ce qu’ils en pensent.

Souvent, un regard extĂ©rieur met en exergue des aspects nĂ©gatifs avec le nom de domaine trouvĂ©. Cela m’est arrivĂ© Ă  plusieurs reprises.

Je remercie les amis qui m’ont signalĂ© que mon domaine n’était pas bon, quelle qu’en soit la raison !

Mon conseil : acheter un nom de domaine est souvent trĂšs peu coĂ»teux (selon l’extension choisie : « .fr Â», « .com Â»â€Š). Vous pouvez tout simplement en rĂ©server plusieurs par avance, puis choisir de n’utiliser que celui qui marque le plus les esprits.

7. Faites une recherche d’antĂ©rioritĂ© de marque

En France, l’INPI (Institut National de la PropriĂ©tĂ© Intellectuelle) protĂšge la propriĂ©tĂ© intellectuelle : marques commerciales, brevets, inventions


Alors, interrogez l’INPI, avant d’acheter votre nom de domaine, pour vĂ©rifier si une marque a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© rĂ©servĂ©e par une autre personne ou entreprise.

Les marques fonctionnent par classe d’activitĂ©s. Si une entreprise utilise dĂ©jĂ  votre nom de marque, mais sur des classes d’activitĂ© diffĂ©rentes, alors pas de problĂšme pour choisir ce nom de domaine.

Une fois dĂ©posĂ©e votre marque Ă  l’INPI, et/ou au minimum vĂ©rifiĂ© que personne d’autre ne l’utilise, vous pouvez avancer de maniĂšre sereine dans votre propre exploitation commerciale de cette marque.

Cela Ă©vite de nombreux tracas, voire un procĂšs !

8. Utilisez une extension de domaine appropriée

L’extension « .com Â»

Les extensions sont les suffixes des noms de domaines, par exemple :

  • « .fr Â» pour la France,
  • ou « .com Â» pour commercial.

Cette extension apparaĂźt aprĂšs le nom lui-mĂȘme.

Les experts en Marketing Digital parlent de « TLD Â», mais c’est la mĂȘme chose.

L’extension en « .com Â» est de loin la plus populaire et recherchĂ©e. Elle est facilement accessible partout dans le monde et les noms de domaine en « .com Â» s’arrachent !

Malheureusement, la plupart des noms de domaine en « .com Â» sont dĂ©jĂ  rĂ©servĂ©s, mĂȘme ceux qui ne sont pas terribles.

Il est aujourd’hui quasi-impossible de trouver un « .com Â» court de 5 ou 6 lettres. Vous pouvez Ă©ventuellement faire un tour sur char5 qui rĂ©fĂ©rence les derniers « .com Â» disponibles de 5 lettres.

Certains sites revendent aussi des domaines en « .com Â» (et d’autres extensions) comme par exemple brandbucket ou Sedo.

Comme vous pouvez le constater, acheter un nom de domaine « sympa Â» peut revenir Ă  plusieurs milliers d’Euros.

Plein d’autres extensions

Il existe aussi plein de nouvelles extensions, comme « .paris Â» ou « .university Â» qui peuvent servir Ă  de nombreux types d’activitĂ©s professionnelles, rĂ©crĂ©atives ou Ă©ducatives.

Voici quelques extensions communes et la façon dont elles sont utilisĂ©es :

  • .co une rĂ©cente utilisation utilisĂ©e pour les entreprises et les startups Web,
  • .org pour les organisations caritatives : association, fondation

  • .fr pour la France :),
  • .de.it.es.nl.pl
 pour les autres pays en Europe. Si vous avez pour ambition de vous internationaliser, pensez Ă  rĂ©server dĂšs maintenant votre nom de domaine pour chaque pays oĂč vous souhaitez vous Ă©tendre !
  • .net : pour tout ce qui est un peu technique ou liĂ© Ă  l’informatique ou au Web,
  • .me : pour tout ce qui est propre Ă  “moi” (=me en anglais), les blogs, CV en ligne et autres sites personnels.

Si vous achetez plusieurs noms de domaines pour une seule activitĂ©, pas besoin de recrĂ©er un site Web par domaine. LĂ  encore, faites simplement une redirection de chaque domaine vers votre nom de domaine principal !

9. Acheter un nom de domaine pour protéger et construire votre marque

Si vous ĂȘtes en train d’acheter votre nom de domaine, alors votre marque n’est probablement pas encore trĂšs connue, du moins sur le Web.

Mais attention, elle peut le devenir trĂšs rapidement grĂące Ă  la magie du Marketing Digital – surtout si vous mettez en pratique les astuces trouvĂ©es sur #audreytips


Le succÚs attire les jaloux et les gens mal intentionnés. Donc votre marque et votre nom de domaine peuvent vite aussi attirer de mauvaises intentions.

Mon conseil : pour contrecarrer ce risque, investissez dans diffĂ©rentes variantes de votre nom de domaine et avec diffĂ©rentes extensions parmi les plus frĂ©quentes. Ainsi, vous empĂȘchez vos concurrents de faire de mĂȘme. De cette maniĂšre, vos visiteurs sont redirigĂ©s vers le site Web de votre entreprise, mĂȘme s’ils n’ont pas saisi correctement votre nom de domaine.

10. Si vous manquez d’idĂ©es, utilisez un gĂ©nĂ©rateur de noms de domaine !

Ce n’est pas toujours facile de trouver des bonnes idĂ©es de noms de domaine


On se creuse la tĂȘte, on hĂ©site, on sĂšche


Sachez qu’il existe une plĂ©thore de sites gratuits pour gĂ©nĂ©rer des idĂ©es plus ou moins automatiquement.

Voici mes 3 sites préférés :

  • NameMesh : toute une sĂ©rie d’actions possibles pour trouver un bon domaine : des domaines similaires, plus courts, ou optimisĂ©s SEO,
  • LeanDomainSearch : vous tapez un mot-clĂ© et hop, plein d’idĂ©es apparaissent, avec bien sĂ»r uniquement les domaines encore disponibles,
  • namestation : sur le mĂȘme principe que les 2 prĂ©cĂ©dents.

Je vous invite vivement Ă  les consulter dĂšs que vous avez besoin d’acheter un nom de domaine. Ils vont tous vous faire gagner un temps prĂ©cieux.

11. Google & votre nom de domaine

Lorsque que vous recherchez quelque chose sur Google, vous obtenez immĂ©diatement des pages de rĂ©sultats.

Vu la quantitĂ© d’informations disponibles sur Internet, Google se sent obligĂ© de les classer selon un ordre qu’il juge le plus pertinent pour les internautes.

C’est un algorithme avec plus de 200 critĂšres qui effectue ce classement automatiquement. En plus, il Ă©volue en permanence.

Le nom de domaine des pages joue sur une dizaine de critÚres (soit un petit 5 %) que je classe en 3 catégories :

  • Temporel,
  • Mot-clĂ© & gĂ©ographie,
  • PropriĂ©taire

CritĂšres temporels

Pour classer 2 pages avec un contenu Ă©quivalent, a priori Google remonte celle qui a le nom de domaine :

  • Le plus ancien,
  • RĂ©servĂ© dans le futur pour une pĂ©riode plus longue,
  • Et qui n’a jamais Ă©tĂ© « abandonnĂ© Â»â€Š

CritĂšres sur des mots clefs – gĂ©ographie

Les mots-clefs tapĂ©s par l’internaute sont-ils prĂ©sents dans le nom de domaine ? Au dĂ©but ? À la fin ? Sont-ils tous prĂ©sents ? L’extension du nom de domaine correspond-elle au pays de l’internaute ?

Bref si un internaute français tape “Pizzeria Nantes”, les pages avec le nom de domaine “pizzerianantes.fr” sont classĂ©es devant “restoitalien.com”.

CritÚres sur le propriétaire

Les données (nom, adresse, téléphone, 
) du propriétaire sont-elles publiques ? A-t-il un historique de spammeur ?

Pour approfondir ce sujet, je vous conseille de lire le premier volet de ma sĂ©rie d’articles sur les 200 critĂšres de l’algorithme de Google.

Pour conclure sur comment choisir votre nom de domaine

Prenez le temps de bien vous assurer que votre nom de domaine n’est pas dĂ©jĂ  utilisĂ© ou pris.

GĂ©nĂ©rez des idĂ©es et demandez l’avis d’amis avant d’acheter le nom de domaine
 Et surtout suivez les rĂšgles de cet article !

Retour en haut